Reconversion professionnelle

Les 6 raisons pour lesquelles ce n’est PAS le bon moment pour vous de changer de job !

Publié

Ce n’est jamais le bon moment !

Vous êtes aujourd’hui en poste, peut-être dans un « bon job », en CDI par exemple, bien rémunéré et valorisant socialement mais quelque chose cloche … Il se peut même que vous n’en pussiez plus de ce super CDI …

Les raisons de votre ras le bol peuvent être multiples :

  • Vous avez le sentiment de ne plus avoir de temps pour vous, pour votre vie personnelle, votre famille, vos amis, vos enfants, vos passions ….
  • Vous manquez peut-être de sens, vous ne voyez pas concrètement l’utilité de votre action
  • Vous avez l’impression de ne plus être à votre place
  • Vous ne vous sentez plus évoluer ou grandir dans ce job, ou en tous cas pas dans la direction que vous souhaiteriez
  • Et puis, vous vous dites que finalement vous n’êtes pas si bien payé(e) que ça étant donné le temps et l’énergie que vous passez au boulot !

Bref, vous avez régulièrement de grandes envies de changer de job. Vous avez même peut-être une petite idée déjà de ce que vous voudriez faire. Et si vous n’en avez aucune idée, vous arrêter quelques temps vous permettrait de vous donner (enfin !) la possibilité de réfléchir à ce que vous voulez vraiment pour votre vie professionnelle … et de mettre en œuvre un nouveau projet plus épanouissant !

Alors sans doute vous posez-vous cette question : mais est-ce le bon moment pour moi de changer de job ?

Pour commencer, pardon de vous le dire, mais il est fort probable que le « bon moment » n’existe pas. Voilà. C’est dit !

Il y a toujours, si l’on y regarde bien, une façon de voir les choses qui vous fera dire que ce n’est pas possible d’envisager un changement maintenant.

 

Les 6 excellentes raisons pour lesquelles ce n’est PAS le bon moment pour vous !

1. Vous ne pouvez pas vous le permettre financièrement.

Vous avez un prêt à rembourser ? Un confort de vie que souhaiteriez bien maintenir ? Un projet personnel sur lequel vous vous êtes engagé ? Ou pire encore, vous avez des enfants à charge ?! C’est foutu. Retournez bosser et attendez d’avoir remboursé votre prêt et que vos enfants aient au moins 18 ans (ou plus parce qu’ils vont sans doute faire des études hein !).

 

2. Les temps sont durs vous savez.

Ça recrute pas des masses ! Vous êtes bien au chaud là où vous êtes. On sait ce qu’on perd, on ne sait pas ce qu’on gagne. Restez en sécurité. Attendez que la crise économique passe. Ça ne devrait pas tarder.  

 

3. C’est trop tôt. Vous n’avez pas encore acquis assez de compétences sur votre poste actuel !

Mais vous n’allez pas partir MAINTENANT ?! Vous n’avez pas assez « capitalisé sur votre expérience » pour pouvoir prétendre au changement ! Cela ne fait que X années que vous êtes à ce poste ! Attendez donc encore un peu pour acquérir suffisamment de compétences afin de pouvoir justifier une volonté de changement !

 

4. C’est trop tôt (bis). Le regard du recruteur potentiel sur votre CV va être catastrophique si vous changez maintenant.

Vous savez bien qu’il y a un CV qui donne envie et un CV qui fait peur. Et que TOUS LES RECRUTEURS du monde entier sont absolument tous pareils. Comment allez-vous expliquer votre parcours ?  Ne va-t-on pas vous prendre pour une girouette ? Ou pour quelqu’un de peu fiable, inconsistant voire insupportable ?

 

5. C’est trop tôt (ter). Tenez bon, la prochaine promotion va tout changer !

Si vous tenez encore bon jusqu’à X mois / années, vous allez être promu. Et qui dit promotion dit meilleur salaire, plus de responsabilités, un boulot forcément plus intéressant et qui aura plus de sens et vous pourrez également mieux gérer votre emploi du temps ! Si vous partez maintenant, vous raterez tout ça ! Et ce serait tout de même dommage de partir juste avant le bonheur non ?

 

6.C’est trop tard ! Fallait y penser avant !

Si encore vous vous y étiez pris il y a quelques mois quand on vous a proposé le PSE …

 

Pour ceux qui se posent ENCORE la question de changer de job …

Pour ceux qui ne seraient toujours pas convaincu, et qui s’entêteraient à se questionner encore, c’est que peut-être, au fond, il faut CHANGER !!!

Si vous savez que vous devez envisager une reconversion et que vous ne parvenez pas à passer à l’action, voici un petit exercice d’auto-coaching pour commencer à lever vos freins :

1. Identifiez vos freins

Qu’est-ce qui vous bloque aujourd’hui ? Vous pouvez reprendre les 6 grandes raisons énoncées plus haut dans l’article. Est-ce que l’une ou plusieurs d’entre elles vous parle ?

2. Sortez du cadre du problème et pensez solutions.

Pour chacun des freins identifiés, prenez une grande feuille de papier et lister OBLIGATOIREMENT 20 solutions possibles. Oui 20 solutions potentielles. Continuez de réfléchir et d’écrire jusqu’à les avoir trouvées. Ça pourrait bien vous détendre et vous permettre de reconsidérer la question différemment.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *